Générer de l’achalandage dans le commerce et le maintenir!


Par Karen Kritzer


Avec des options telles que l’accumulation de points et la vente au détail en ligne, de nos jours, les clients peuvent « magasiner à travers le monde » à partir de leur ordinateur ou de leur téléphone, sans jamais avoir à quitter le confort de leur foyer. Besoin d'une nouvelle robe pour cet événement à venir? Elle peut être livrée à votre porte dans les 24 heures. Vous n’avez plus de lait ni d’œufs? Pas de problème! Votre épicerie vous sera livrée. Alors, pourquoi les clients continuent-ils à visiter les « véritables » commerces au milieu de toutes ces facilités?


Les conditions atmosphériques d'un commerce lorsque jumelées à un excellent service à la clientèle sont un moyen sûr d'attirer les clients et, finalement, de les faire revenir. Il est très important de commencer par le début et de toujours garder en mémoire votre public cible clé. De cette façon, toutes les décisions que vous prenez pour ce qui est de l’intérieur de votre commerce et des conditions d'achat seront en lien avec cette donnée démographique.


Demandez-vous ou demandez directement à vos clients ce qui est réellement important quand il est question d’améliorer leur expérience de magasinage? Par exemple, un éclairage adéquat et des associés aux ventes utiles sont deux facteurs que les baby-boomers mettraient sur la liste de leurs principales priorités en matière d'achat. On dit que la génération Y trouve plus important de faire affaire avec des associés aux ventes attentionnés et bien informés. Dans l'ensemble, de nombreux sondages démographiques désignent la signalisation en magasin comme étant une partie essentielle de leur expérience de magasinage*.


Une technique simple consiste à faire quotidiennement un « tour du commerce » ou une promenade à l’intérieur. Regardez le magasin à travers les yeux des clients et gardez à l’esprit les éléments essentiels suivants : 

 

  • Vérifiez les spots et les conditions de l'éclairage. Changez toute ampoule brûlée et réajustez les luminaires qui ne sont pas orientés vers les produits.
  • Les enseignes et les écriteaux doivent être lisibles et en bon état. Une erreur commune : les enseignes ne sont pas directement en lien avec les produits ou sont même bloquées par la marchandise.
  • Rendre le magasinage facile est essentiel. Faites un test et tentez de saisir des produits. Est-ce que plusieurs articles se mettent à dégringoler en voulant en saisir un? Est-ce que les produits respectent la hauteur optimale pour les achats (1,75 m [5 pi 9 po])?
  • En général, est-ce que le commerce est rempli, bien entretenu et propre? Lorsque les présentoirs et les tablettes commencent à se vider, il est temps de repenser l’organisation des produits. Établissez votre thème et « racontez » une histoire. 

 

Dans cet étalage, nous voyons les avantages et les désavantages de l’éclairage. Un bon éclairage aide à identifier ce que le client devrait regarder. Les spots et autres lumières d'accentuation sont fonctionnels.
L'histoire, ou le thème général de ce présentoir est évident et la quantité, ou le volume, de marchandise est parfait. De plus, tout se prête bien au magasinage : les clients peuvent tester, essayer et acheter! L’importante utilisation des positions hautes et basses porte le regard du client à travers le présentoir dans son ensemble.


Être un détaillant signifie avoir des tâches quotidiennes à l’infini et des priorités changeantes. C’est impossible de toucher à chaque recoin du magasin et de prendre soin de tous les besoins d'achat de façon quotidienne. Toutefois, garder quelques facteurs clés à l'esprit est un moyen sûr de non seulement maintenir les clients actuels, mais d’en attirer de nouveaux!

 

* D’excellentes solutions en matière de commerce au détail 2016 en collaboration avec ARE/POPAI

 


Karen Kritzer est étalagiste pigiste ayant à son actif plus de 12 années d'expérience dans le milieu du commerce au détail.

En tant que propriétaire d'une petite entreprise et étalagiste pigiste, Karen connaît les défis quotidiens auxquels sont confrontés les détaillants. Les 12 années d'expérience qu’elle a avec différentes marques de prestige et des petits détaillants indépendants permettent à Karen de créer des plans d’action unique afin que les clients atteignent leurs résultats.

Le Salon du cadeau de Toronto accueille Karen comme conférencière en Solutions en matière de commerce de détail dans le cadre de son programme de l’automne 2016.