Prendre du recul et donner de la rétroaction : une voie vers le leadership pour les propriétaires


par Evan Weselake


Lors du Salon du cadeau de l’Alberta, nous avons discuté des nombreuses façons de clarifier les attentes et de susciter de la motivation et de la focalisation. Une chose fait l’unanimité : l'idée simple (mais sophistiquée) que votre rôle est de prendre du recul et de donner de la rétroaction.


L'idée de prendre du recul s'applique à vous, comme leader, et ce, pour plusieurs raisons. Tout d'abord, vous devez cesser de vous occuper de chaque problème. Chaque fois que vous vous impliquez et que vous résolvez un problème pour vos employés, c’est pour eux un enseignement. Cela leur apprend qu'ils n'ont pas à résoudre le problème, ils n’ont pas à penser (autant) et cela leur enlève leurs responsabilités. (Oui, vous êtes ultimement responsable et je sais que vous voulez que les choses soient faites correctement). Mais en réalité, votre rôle de leader/propriétaire est d'établir les attentes et d’indiquer clairement les résultats/les objectifs pour tous les employés et les critères clés pour les atteindre.

Si vous résolvez les problèmes pour eux, si vous leur dites ce qu'il faut faire, la responsabilité disparaît et vous n'aurez jamais de jour de congé. Prendre du recul est une route plus longue, mais qui mène à un meilleur endroit.


La deuxième partie du recul est la perspective. C'est le rôle du propriétaire de voir la forêt, pas les arbres; de voir comment un défi, une opportunité ou un comportement s’intègre dans un plan plus important.


Demandez-vous tous les jours :  Comment [ce comportement/cette solution] s'adaptent-ils à ce que nous voulons que le magasin soit? Comment cela correspond-il à « ce à quoi » nous voulons que le magasin soit?


Cette perspective nous mène à une rétroaction. Votre rôle consiste à lier les actions aux résultats. Comme précisé dans notre séminaire, si vous voulez que vos employés soient motivés, votre tâche consiste à :

  • Trouver les choses qu'ils font correctement (même si elles sont petites)

  • Les nommer précisément (afin qu'ils sachent quoi faire à nouveau)

  • Partager avec eux le résultat de cette action positive (liez-la)


La rétroaction fonctionne parce que tout le monde veut s'améliorer; parce que rien n’apporte un plus grand sentiment de satisfaction que de s'améliorer, et que la plus grande partie du travail que notre personnel fait ne crée pas de rétroaction par elle-même. Alors, nous le faisons.


Ce concept de prendre du recul et de donner de la rétroaction est difficile. Cela signifie que vous devez ralentir et observer. Cela signifie que vous devez ne pas être celui qui agit ou qui solutionne les problèmes, mais être la personne qui voit où les choses pourraient aller. Vous jouez un rôle plus important - c'est ainsi que l'engagement, la concentration et l'entreprise s'amélioreront.


Evan Weselake est un conférencier et un facilitateur éloquent, qui a animé é plus de 1 200 ateliers et conférences au cours de la dernière décennie. En tant que coach et consultant, il a travaillé avec des clients dans les domaines du commerce de détail, du pétrole et du gaz, des soins de santé, du secteur financier, des secteurs de services, des universités et de l'industrie de l'hôtellerie.

Site Web
www.getpurefocus.com